Proximité, équipements, associations

La qualité de vie est une des forces de Metz. Pour autant, la demande d’échanges, de rencontres, de lien social, d’effervescence n’a jamais été aussi forte. Penser la ville de demain, c’est donc également poser la question des temps collectifs, des évènements festifs, des animations sur l’espace public et aborder plus largement de tout ce qui favorise la convivialité et l’épanouissement. Il nous faudra donc répondre collectivement à cette question centrale « quelle vie sociale voulons-nous ? ».  

Comment favoriser la convivialité et les échanges ? Aménager les espaces publics pour qu’ils favorisent la rencontre ? Faut-il imaginer de nouveaux évènements festifs ? Comment renforcer l’animation de la ville tout en préservant la tranquillité de tous ? Quel doit être le rôle des associations ? Comment soutenir les idées innovantes? Quelles sont les solutions à imaginer pour faciliter l'accès de tous aux loisirs, au sport et à la culture ?  

Commentaires

* Champs obligatoires
Contributeur
Couvrir le parking du marché avec une structure aérienne
Contributeur
Créer une université populaire à Metz
contributeur
Confier la façade sud de la gare à des architectes de qualité qui feront un centre des congres intégré à une fonction gare de ce coté-ci. Par exemple, le binôme Jean-Marie Duthilleul (architecte des gares) et Jean Nouvel (prix Pritzker) a déjà travaillé ensemble sur ce type de lieu fonctionnel/ de rencontre
contributeur
Etendre le marché couvert par une structure qui couvrirait la place entre ailes du bâtiment. Cette structure pourrait servir lors d’évènements et le marché hebdomadaire.
contributeur
Dans les ZAC futures ou en cours d'aménagement imposer dès l'origine la réalisation d'un lieu de vie et de lien social central : commerce de proximité, service public, centre de santé, salle polyvalente, bistrot... Cette démarche est indispensable pour créer et donner une âme à un nouveau quartier d'autant qu'il est difficile de l'implanter après coup, ne reproduisons pas l'erreur de La Grange-aux-bois.
contributeur
Créer une université populaire à Metz. Créer un portail internet « messin » avec les différentes associations (sociales, commerçantes, entrepreneuriales (PME…)) de la ville, et surtout offrir un modèle internet homogène, identifiable et identitaire à celles-ci. Développer le multilinguisme sur internet pour les sites à vocations touristiques (Musées de la Cour d’Or, Marché Couvert ( ?)).
contributeur
Si la gare a deux façades avec d'un coté le centre des congres et un pole multimodal (et développer aussi une fonction gare SNCF de ce cote) et la gare historique de l'autre coté, la gare doit devenir un lieu de passage ET de vie central dans la dynamique de la ville. Des actions sont donc à mener dans ce sens avec des services à développer pour en faire un lieu plus convivial. A l’exemple du mini-musée très réussi de l’aéroport d’Amsterdam pour les voyageurs en transit, le salon Charlemagne pourrait être ouvert aux usagers et exhiber un mini-musée présentant en quelques pièces la Lorraine, la Moselle, ou Metz. Les pièces exposées ne devraient pas obligatoirement être d’une grande valeur, mais plutôt raconter un histoire, être didactiques et ludiques, dans ce cadre unique. Le voyageur serait ainsi agréablement marqué à son arrivée ou à son départ par cette visite.
Contributeur
Favoriser l’accès à l'information locale, aux différentes association, la vie citoyenne et culturelle en étant plus présent sur internet, les réseaux sociaux et en mettant à disposition de tous un espace spécifique dédié comme un local en centre ville par exemple pour permettre à tous de s'intégrer dans la ville.
TRITZ
Après recensement des spécialité des associations subventionnées par la ville, leur donner des objectifs d'animations dans le cadre d'un projet global piloté par la ville. Projet qui serait réparti sur tous les secteurs avec des animations dont la spécificité devra être adaptée aux caractéristiques et potentiel des quartiers. Intégrer les associations dans les projets globaux de la ville.
Contributeur
Pour accompagner la BAM, dans une logique également de projet dans un quartier sensible, ouvrir une école populaire de musique à Borny (comme une université populaire, maispour la musique), avec instrumentarium, prêt gratuit d’instruments... En plus, il y a l'ONL pas loin, et un Mettis Direct vers l'Arsenal... la BAM serait ainsi mieux intégrée dans le quartier